Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 12:00

    http://www.atelierdecreationlibertaire.com/croix-rousse-alternative/wp-content/uploads/elections-piege-a-toto-5705.jpg

 

     En ces temps z'électoraux, on nous farcit les boîtes aux lettres avec, au choix...le double mandat du double menton; l'homonyme trop fraîchement "opposant" pour être honnête et qui ratisse large; une droite toujours aussi populiste, menteuse et vengeresse; un FN qui tarde, blond sur les affiches mais éternellement brun, et, au milieu; un MoDem qui a au moins le mérite de nous faire sourire...


     Qu'on se le dise, le bal des faux culs a débuté...le décompte a commencé il y a environ 1 an mais tout se précipite, ils ont mis de nouveaux arbustes au rond-point du bout de ma rue, les machines qui nettoient les rigoles et les trottoirs (quand il y en a) passent désormais plusieurs fois par semaine, on fait place nette et poudre aux yeux avant le grand show qui élira le prochain petit roitelet.


   Que vous participiez au bal ou non, que vous dansiez discrètement sur le bord du parquet, ou de façon excentrique sur la scène, que vous alliez urner le jour de la remise des prix ou pas, c'est le moment de conseiller ici le dernier essai d' Olivier de La Garde, LES ROITELETS ou la France des fiefs, aux éditions Archipel. Un bouquin qui nous montre à quel point les grandes villes n'ont rien à envier aux communes plus petites comme la notre...(toute ressemblance avec des personnages locaux ne peut être que fortuite^^).


http://images.sudouest.fr/images/2014/01/16/les-roitelets-une-histoire-d-ornithologie-politique_1566667_800x400.jpg?v=1

 


 Faut-il s’en réjouir ? Se féliciter qu’en ces temps de discrédit du politique le maire puisse conserver le soutien d’une majorité de ses administrés mandat après mandat ? Peut-être. Il ne s’agit pas ici d’occulter le travail accompli par certains élus intelligents, efficaces, visionnaires [...] mais les bons bilans affichés par certains n’expliquent pas tout.

La lecture de cet ouvrage révèle que, si nombre d’édiles des grandes villes paraissent indéboulonnables, c’est aussi, et surtout, parce que la démocratie y fonctionne mal. Clientélisme indécent, opposition bâillonnée ou achetée, contre-pouvoirs inexistants, moyens municipaux confisqués, les exemples sont, hélas, nombreux.

 Assurément, dès le début de la campagne officielle des municipales, de tels portraits disparaîtront, mais les inaugurations, vernissages, distributions de prix, remises de décorations et autres coupages de rubans occuperont la place. Tramway, crèche, médiathèque ou piscine municipale, le calendrier des travaux élaborés par les mairies prévoit toujours une inauguration à quelques semaines du scrutin. La presse locale, qui doit faire son travail, couvrira bien entendu l’événement…


 Vous découvrirez dans ce livre comment le maire tend la carotte et joue du bâton pour obtenir ce qu’il souhaite d’une presse locale constamment sous pression. En Midi-Pyrénées, Jean-Michel Baylet (PRG), lui, n’a pas besoin de batailler contre le quotidien régional, il en est le propriétaire !  


Êtes-vous lecteur du journal municipal de votre ville ? Vous savez, cette luxueuse plaquette distribuée dans toutes les boîtes aux lettres. Amusez-vous à compter le nombre de fois où votre maire est en photo. Bon prince, le roitelet accordera parfois aux « bouffons » de l’opposition une petite page en fin de journal, afin que jeunesse se passe et que les apparences soient sauves. Mais tenir l’opposition en respect n’est pas tout.

 

Quand on est roitelet, il faut aussi se protéger de ses dauphins, ces intrigants qui vous doivent tout et ne rêvent que d’une chose : ravir votre royaume. Faire le vide autour de soi, changer régulièrement les équipes en ne conservant que les médiocres et les affidés, ceux qui ne pour

 

ront jamais vous faire de l’ombre, telle est la seule méthode qui vaille pour un roitelet qui veut durer. Une tête commence à dépasser du lot, il faut la couper sans état d’âme. 

 

La caractéristique d’un vrai roitelet est d’ailleurs de se moquer des apparences. Pour lui, le pouvoir n’est bon

 

que dans l’excès de pouvoir. Passe-droits, pressions tous azimuts, prébendes, tous les moyens sont utilisés pour assurer sa mainmise sur « sa » ville, en dépit des règles et parfois des lois. Ainsi l’emploi. Dans bien des communes, la municipalité est le premier employeur. Dans un pays où la courbe du chômage a tant de mal à s’inverser, détenir le pouvoir de faire embaucher un fils, une épouse ou une maîtresse vous constitue  des légions d’affidés. Comment auriez-vous l’ingratitude de voter ensuite contre M. le maire qui a été si gentil !   
Il existe encore bien d’autres façons de se faire des amis quand on a les codes des coffres de la ville. La subvention à l’association bidon est un sport parmi les plus pratiqués ici. Le clientélisme, en la matière, ne connaît aucune limite.


Olivier de Lagarde

 

http://www.vivrelibre.lautre.net/abstention-election-2012/federation_anarchiste.jpg

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jdd 14/02/2014 12:54

salut,
tu n'as pas tord, le maire des communes a un pouvoir exorbitant. En même temps il est tout de même parfois difficile d'arriver à aedministrer une commune tant les rancoeurs sont souvent tenaces.
Quoi proposer de mieux?
et au passage, qui est le Philippe dont tu parle?
jdd

<< RETOUR ACCUEIL

Envoyez vos photos à billybop@free.fr

...Parce qu'ils kiffent CUGNAUX-PHOTOS (mais si, mais si...), et qu'ils ont de l'humour (mais si, mais si...). Big up à eux !

 

  chalCUGNAUX-MAIRE.jpg

auj-CUGNAUX-MAIRE.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

GUERIN-CUGNAUX-MAIRE-copie-1.jpg

 

sanchez-cugnaux-elections.jpg

laflorentie cugnaux lutte ouvriere

 

zorro.jpg