Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 10:13

Françoise Verchère a été maire de Bouguenais, près de Nantes, pendant 14 ans. Jusqu’au jour où elle s’est surprise à penser “Ma” commune, “Mes” administrés, “Mes” chantiers... Ce jour là elle a décidé de passer la main. Trop d’identification à son mandat, trop de première personne, l’éloignaient des réalités...système à bout de souffle, lobby des élus, élus en éternelle représentation qui ne maitrisent pas le fond des dossiers et ne se questionnent plus sur l'intérêt général, il y a beaucoup de vérités et de réponses dans cet ITW.

"Aujourd'hui tous le monde veut sa salle de spectacle mais il n'y a pas assez de reflexions sur ce que seront les investissements de demain..."

"Le pire des dérapages pour un élu local est le court-termisme, penser à court, terme, penser à sa réélection,  penser aux gens dont on va perdre le vote par une prise de décision peu comprise. Il y a aussi le dérapage de gouverner dans l'emotion, en fonction de ce qui se dit, dans le sens du vent, pas très loin du café du commerce, c'est très grave car l'élu devrait être précisément un rempart contre cela..."

 

 


Françoise Verchère : « Il y a trop d'élus qui... par Mediapart

Partager cet article

Repost 0
Published by Cugnaux en photos - dans CITOYENS - citoyenneté
commenter cet article
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 12:00

    http://www.atelierdecreationlibertaire.com/croix-rousse-alternative/wp-content/uploads/elections-piege-a-toto-5705.jpg

 

     En ces temps z'électoraux, on nous farcit les boîtes aux lettres avec, au choix...le double mandat du double menton; l'homonyme trop fraîchement "opposant" pour être honnête et qui ratisse large; une droite toujours aussi populiste, menteuse et vengeresse; un FN qui tarde, blond sur les affiches mais éternellement brun, et, au milieu; un MoDem qui a au moins le mérite de nous faire sourire...


     Qu'on se le dise, le bal des faux culs a débuté...le décompte a commencé il y a environ 1 an mais tout se précipite, ils ont mis de nouveaux arbustes au rond-point du bout de ma rue, les machines qui nettoient les rigoles et les trottoirs (quand il y en a) passent désormais plusieurs fois par semaine, on fait place nette et poudre aux yeux avant le grand show qui élira le prochain petit roitelet.


   Que vous participiez au bal ou non, que vous dansiez discrètement sur le bord du parquet, ou de façon excentrique sur la scène, que vous alliez urner le jour de la remise des prix ou pas, c'est le moment de conseiller ici le dernier essai d' Olivier de La Garde, LES ROITELETS ou la France des fiefs, aux éditions Archipel. Un bouquin qui nous montre à quel point les grandes villes n'ont rien à envier aux communes plus petites comme la notre...(toute ressemblance avec des personnages locaux ne peut être que fortuite^^).


http://images.sudouest.fr/images/2014/01/16/les-roitelets-une-histoire-d-ornithologie-politique_1566667_800x400.jpg?v=1

 


 Faut-il s’en réjouir ? Se féliciter qu’en ces temps de discrédit du politique le maire puisse conserver le soutien d’une majorité de ses administrés mandat après mandat ? Peut-être. Il ne s’agit pas ici d’occulter le travail accompli par certains élus intelligents, efficaces, visionnaires [...] mais les bons bilans affichés par certains n’expliquent pas tout.

La lecture de cet ouvrage révèle que, si nombre d’édiles des grandes villes paraissent indéboulonnables, c’est aussi, et surtout, parce que la démocratie y fonctionne mal. Clientélisme indécent, opposition bâillonnée ou achetée, contre-pouvoirs inexistants, moyens municipaux confisqués, les exemples sont, hélas, nombreux.

 Assurément, dès le début de la campagne officielle des municipales, de tels portraits disparaîtront, mais les inaugurations, vernissages, distributions de prix, remises de décorations et autres coupages de rubans occuperont la place. Tramway, crèche, médiathèque ou piscine municipale, le calendrier des travaux élaborés par les mairies prévoit toujours une inauguration à quelques semaines du scrutin. La presse locale, qui doit faire son travail, couvrira bien entendu l’événement…


 Vous découvrirez dans ce livre comment le maire tend la carotte et joue du bâton pour obtenir ce qu’il souhaite d’une presse locale constamment sous pression. En Midi-Pyrénées, Jean-Michel Baylet (PRG), lui, n’a pas besoin de batailler contre le quotidien régional, il en est le propriétaire !  


Êtes-vous lecteur du journal municipal de votre ville ? Vous savez, cette luxueuse plaquette distribuée dans toutes les boîtes aux lettres. Amusez-vous à compter le nombre de fois où votre maire est en photo. Bon prince, le roitelet accordera parfois aux « bouffons » de l’opposition une petite page en fin de journal, afin que jeunesse se passe et que les apparences soient sauves. Mais tenir l’opposition en respect n’est pas tout.

 

Quand on est roitelet, il faut aussi se protéger de ses dauphins, ces intrigants qui vous doivent tout et ne rêvent que d’une chose : ravir votre royaume. Faire le vide autour de soi, changer régulièrement les équipes en ne conservant que les médiocres et les affidés, ceux qui ne pour

 

ront jamais vous faire de l’ombre, telle est la seule méthode qui vaille pour un roitelet qui veut durer. Une tête commence à dépasser du lot, il faut la couper sans état d’âme. 

 

La caractéristique d’un vrai roitelet est d’ailleurs de se moquer des apparences. Pour lui, le pouvoir n’est bon

 

que dans l’excès de pouvoir. Passe-droits, pressions tous azimuts, prébendes, tous les moyens sont utilisés pour assurer sa mainmise sur « sa » ville, en dépit des règles et parfois des lois. Ainsi l’emploi. Dans bien des communes, la municipalité est le premier employeur. Dans un pays où la courbe du chômage a tant de mal à s’inverser, détenir le pouvoir de faire embaucher un fils, une épouse ou une maîtresse vous constitue  des légions d’affidés. Comment auriez-vous l’ingratitude de voter ensuite contre M. le maire qui a été si gentil !   
Il existe encore bien d’autres façons de se faire des amis quand on a les codes des coffres de la ville. La subvention à l’association bidon est un sport parmi les plus pratiqués ici. Le clientélisme, en la matière, ne connaît aucune limite.


Olivier de Lagarde

 

http://www.vivrelibre.lautre.net/abstention-election-2012/federation_anarchiste.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 12:42

Melting pot de pub ce matin dans ma boite...ça donne presque envie de voter !

 

Elections-municipales-cugnaux-8719.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by Bruno Bordignon - dans CITOYENS - citoyenneté
commenter cet article
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 09:51

1-cugnaux-photos-2012-sept-0354.JPGPhoto : Ch Morère

1-cugnaux-photos-2012-sept-0360.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by christian MORERE - dans ACTUalité - faits divers
commenter cet article
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 11:35

Je me souviens de Maman qui s'amusait du rouge gorge du printemps, celui qui vous suit quand vous jardinez, le rouge sang sous le bec, jamais farouche. Maman jardinait beaucoup malgré son peu de temps libre. Je me souviens la chercher en vain dans la maison et la retrouver en chemise de nuit, les mains dans la terre, ébouriffée et souriante à la douceur du printemps et aux râleries de son fils. Dans ces moments, elle semblait tout oublier, et le téléphone pouvait bien sonner...

Depuis, dans mes divagations printanières, que ce soit plein sud au potager, au Sud-Ouest sous l'ombre légère du tamaris, aux pieds du petit jardin aromatique côté Ouest ou sur une branche du bouleau au Nord, j'aime à penser que Maman jardine avec moi et me suit pas à pas. Parfois, quelques mètres à peine me séparent de l'oiseau, il tord sa tête, expose son collier rouge et me fixe de son regard de perles noires et luisantes...je m'arrête, nous nous fixons. Le temps s'arrête, un instant.

Inévitablement, le jardin sera un jour livré aux promoteurs, la maison rasée et remplacée par un immeuble moderne plein de cols blancs au travail. Je vivrai alors peut être et enfin face à l'océan noir de Bretagne, dans les hortensias de Piriac et les genêts des falaises de Plouha, à moins que ce soit ma tombe qui accueille à ce moment là quelques bouquets de fleurs fanées et des petits sanglots étouffés.

Inévitablement, la maison sera rasée et les sourires ébouriffés de Maman se perdront dans les nuages de poussières lourdes des tractopelles ...

 

rouge.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Bordignon - dans RENCONTRES
commenter cet article
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 15:10

http://dodin.org/piwigo/_data/i/galleries/Photos/2010-2019/2013/2013tr3/20130908-forum-cugnaux/DSC01401-15179-me.jpg

Forum des associations

Partager cet article

Repost 0
Published by JD Dodin - dans MAIRIE de Cugnaux
commenter cet article
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 09:06

http://dodin.org/piwigo/_data/i/galleries/Photos/2010-2019/2013/2013tr3/20130908-forum-cugnaux/DSC01383-2006-me.jpg

 

Forum des associations

Partager cet article

Repost 0
Published by JD Dodin - dans MAIRIE de Cugnaux
commenter cet article
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 13:41

 

L'appel à candidature concernant Francazal n'ayant rien donné, on sait depuis peu qu'il va falloir "tout reprendre à zéro" pour reprendre les mots de notre cher Bourgmestre...et si on nous demandait notre avis, est-ce qu'on aurait l'intelligence Berlinoise ? Puisque l'on nous demandera pas notre avis...et si...et si nos élus décideurs, au sens large, étaient subitement pris d'un éclair de génie voire d'un minimum syndical de bon sens, à l'instar de nos chers cousins germains ?... :)



http://chosesetautres.files.wordpress.com/2010/05/p1050560.jpg

 

Sur la piste de décollage, des adolescents comparent leurs progrès en waveboard, ce skateboard articulé, dernier cri en matière de glisse urbaine. Des promeneurs passent à vélo, d'autres poussent des landaus, des enfants profitent de la largeur de la piste pour improviser une balle aux prisonniers.


http://transports.blog.lemonde.fr/files/2012/06/Berlin-2012-0521.jpgL'aéroport de Tempelhof, à Berlin, s'est transformé en parc urbain. En 2008, cet espace proche du cœur historique de la capitale allemande, a été déclassé. La plate-forme aéroportuaire porte une longue et lourde histoire. Ses bâtiments, construits dans les années 1930, furent magnifiés par des défilés nazis avant que leur design ne soit pris pour modèle dans les aéroports du monde entier. En 1948 et 1949, alors que Berlin-ouest était encerclée par les troupes soviétiques, des avions alliés chargés à bloc atterrissaient sur les pistes toutes les 90 secondes. Le "pont aérien", épisode marquant de la guerre froide, est honoré à Berlin par une place, "Platz der Luftbrücke", à proximité immédiate de l'aéroport.


Tempelhof, resté jusque dans les années 1970 le principal aéroport de Berlin-ouest, n'accueillait plus, ces dernières années, que des vols low-cost. Les pertes s'élevaient à plusieurs dizaines de millions d'euros par an. L'ouvrage fut bientôt supplanté par les tarmacs de Tegel puis de Schönefeld, l'ancien aérodrome de l'élite est-allemande qui deviendra en 2013 (et avec un retard pas très compatible avec les valeurs que l'on prête en France à la qualité allemande), le grand aéroport international de Berlin-Brandenburg.


http://www.letemps.ch/rw/Le_Temps/Quotidien/2012/06/02/Culture%20&%20Societe/ImagesWeb/web_templhof--469x239.jpg

Aussi vaste que Central Park. Que faire d'un tel espace vide au cœur d'une métropole de 4 millions d'habitants ? On a envisagé d'y installer un centre culturel, une cité universitaire ou un nouveau stade. La ville-Etat de Berlin a finalement opté pour un parc urbain, aussi vaste que Central Park à New-York.

L'aménagement du lieu a fait l'objet d'une concertation avec le voisinage. Un peu comme quand les autorités discutent avec les riverains d'un aéroport au sujet de la pollution sonore, mais à l'envers. Les habitants ont réclamé davantage de points d'entrée, des espaces de jeux et des aires dédiées à la flore locale. Ils ont aussi demandé la conservation des repères historiques et géographiques, tels que les deux pistes d'atterrissage ou les voies d'accès ("taxiways"). 


Jardins partagés.Le parc, ouvert au public de l'aube au coucher du soleil, n'a pas encore sa forme définitive. Pourhttp://www.rue89.com/sites/news/files/assets/image/2013/07/tempelhof-berlin4.jpg l'instant, les autorités semblent un peu embarrassées par tant d'espace. Quelques lopins de terre ont été transformés, loin des pistes et des possibles restes de kérozène, en jardins partagés. Pour 1 € le m², on acquiert le droit de planter des légumes.


Dans un coin, l'unique "Biergarten", établissement où l'on peut manger et boire de la bière en plein air, n'ouvre ses portes qu'à 11 heures du matin. Des événements ont lieu tous les jours à divers endroits : expositions, courses de fond, concerts ou visites guidées. Le mobilier aéroportuaire sert désormais de décor. Les blocs rouge et blanc qui servaient à organiser la circulation sur le tarmac sont utilisés comme bancs. Les voies réservées aux équipes de maintenance font office de chemins creux. Un "Airfiled référence point" continue de monter la garde au milieu du parc. 

 

 

http://www.tsugi.fr/sites/default/files/atoms/images/6_tempelhof_0.jpg

 

Les autorités berlinoises attendent beaucoup d'une exposition florale internationale qui doit se tenir en 2017. A cette occasion, l'aéroport sera littéralement transformé en champ de fleurs. Mais les Berlinois n'oublient pas la fonction première de leur nouveau terrain de jeu. En juin 2010, alors que Tempelhof était déjà un parc, un petit avion en difficulté qui avait décollé à l'aéroport de Tegel a demandé l'autorisation d'utiliser une piste de Tempelhof pour un atterrissage d'urgence. L'appareil s'est posé au milieu des promeneurs, sans faire de blessé.


http://chosesetautres.files.wordpress.com/2010/05/p1050574.jpg

 

http://www.rue89.com/sites/news/files/assets/image/2013/07/tempelhof-berlin3.jpg

 

http://chosesetautres.files.wordpress.com/2010/05/p1050594.jpg

 

http://www.rue89.com/sites/news/files/assets/image/2013/07/tempelhof-berlin2.jpg

 

http://img.over-blog.com/500x334/4/41/73/97/ALLEMAGNE/Tempelhof004.JPG

 

Photos : Coralie Lemke - juin 2013 // MademoiselleK // Terminal A

Article : Olivier Razemon

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bruno - dans FRANCAZAL
commenter cet article
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 09:38

kioskamusik-gazoline-bresil-cugnaux-8.jpg

 

kioskamusik-gazoline-bresil-cugnaux-7.jpg

 

kioskamusik-gazoline-bresil-cugnaux-6.jpg

Partager cet article

Repost 0
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 09:36

kioskamusik-gazoline-bresil-cugnaux-2-2.jpg

 

 

kioskamusik-gazoline-bresil-cugnaux-3-2.jpg

Partager cet article

Repost 0

<< RETOUR ACCUEIL

Envoyez vos photos à billybop@free.fr

...Parce qu'ils kiffent CUGNAUX-PHOTOS (mais si, mais si...), et qu'ils ont de l'humour (mais si, mais si...). Big up à eux !

 

  chalCUGNAUX-MAIRE.jpg

auj-CUGNAUX-MAIRE.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

GUERIN-CUGNAUX-MAIRE-copie-1.jpg

 

sanchez-cugnaux-elections.jpg

laflorentie cugnaux lutte ouvriere

 

zorro.jpg